Ge L'Heureux

Coups de coeur

Détails
Ge L'Heureux

Coups de coeur

translation missing: fr.products.product.unavailable

Exposition collective

2020/02
Coups de coeur
Archive Art Contemporain
Montréal

Artistes :
YangYang Pan
Marco Royal
Guylaine Chevarie-Lessard
Frank Caracciolo
Demetrios Papakostas
Sean Montgomery

Commissaire : Maela Ohana
C.P. : Ge L'Heureux

Extrait d'un texte de Maela Ohana :
« [...] Ses peintures à l'huile à grande échelle superposent des blocs de couleur organiques de façon presque sculpturale, avec des détails subtils et des répétitions de textures qui rappellent vaguement des poils, des cheveux, des écailles ou encore des cavités. Ces abstractions vivantes ont immédiatement piqué mon intérêt, ayant une qualité métamorphique qui fusionne les composantes humaines, animales, végétales et même reptiliennes. Sa palette de couleurs est chaotique, mais harmonieuse dans ses arrangements, utilisant un contraste audacieux et des traits énergiques pour introduire un sens distinct de mouvement dans la composition globale. En conséquence, ses peintures sont vivantes, fluides et éphémères ; telles des apparitions oniriques.

Les plus petites œuvres sur papier, notamment sa série « Formes Habitables », adoptent un langage visuel similaire, mais sont plus sobres et plus confinées dans leur présentation. On pourrait les imaginer comme des fragments déconstruits de ses plus grandes peintures, des spécimens de musée épinglés sur un fond blanc. Ils suscitent également la curiosité du spectateur, qui est invité à attribuer un sens et un contexte narratif aux mystérieuses formes, à créer son propre ensemble d'associations. [...] »

Exposition collective

2020/02
Coups de coeur
Archive Art Contemporain
Montréal

Artistes :
YangYang Pan
Marco Royal
Guylaine Chevarie-Lessard
Frank Caracciolo
Demetrios Papakostas
Sean Montgomery

Commissaire : Maela Ohana
C.P. : Ge L'Heureux

Extrait d'un texte de Maela Ohana :
« [...] Ses peintures à l'huile à grande échelle superposent des blocs de couleur organiques de façon presque sculpturale, avec des détails subtils et des répétitions de textures qui rappellent vaguement des poils, des cheveux, des écailles ou encore des cavités. Ces abstractions vivantes ont immédiatement piqué mon intérêt, ayant une qualité métamorphique qui fusionne les composantes humaines, animales, végétales et même reptiliennes. Sa palette de couleurs est chaotique, mais harmonieuse dans ses arrangements, utilisant un contraste audacieux et des traits énergiques pour introduire un sens distinct de mouvement dans la composition globale. En conséquence, ses peintures sont vivantes, fluides et éphémères ; telles des apparitions oniriques.

Les plus petites œuvres sur papier, notamment sa série « Formes Habitables », adoptent un langage visuel similaire, mais sont plus sobres et plus confinées dans leur présentation. On pourrait les imaginer comme des fragments déconstruits de ses plus grandes peintures, des spécimens de musée épinglés sur un fond blanc. Ils suscitent également la curiosité du spectateur, qui est invité à attribuer un sens et un contexte narratif aux mystérieuses formes, à créer son propre ensemble d'associations. [...] »