Biographie

Née à Montréal, Québec, 1989
Vit et travaille à Montréal

En 2010, Ge L’Heureux présente sa première exposition individuelle, Un instant de distraction, au Centre d’exposition de Repentigny (aujourd’hui le Centre d’art Diane-Dufresne). Récipiendaire des bourses Excellence Repentigny 2010 et 2011 en Arts visuels, elle obtient un an plus tard son diplôme en beaux-arts de l’Université Concordia (majeure en arts plastiques et mineure en littératures de langue française).

Elle crée son blogue littéraire et compte Twitter Licorne en fleurs folles en 2011 qui, à ce jour, renferme des centaines de minipensées publiées quotidiennement. En 2012, Ge L’Heureux termine ses études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) en Gestion d'organismes culturels à HEC Montréal. Jusqu’en 2016, elle s’implique beaucoup dans sa communauté et travaille dans les domaines des arts visuels et de la musique. Elle prend la décision, en 2016, de s'investir à temps plein dans sa carrière artistique.

En 2017, elle est finaliste au Grand Prix de la vidéopoésie, au Festival de la poésie de Montréal, avec son vidéopoème Tout serait logique et balancé. La même année, elle obtient son titre de membre professionnel du Regroupement des artistes en arts visuels du Québec (RAAV).

En 2018, Ge L’Heureux présente l’exposition individuelle Solastagia à la Maison du développement durable de Montréal. Elle débute des collaborations avec Art bangbang, et elle est également représentée par la Galerie virtuelle Fatale Art.

L'exposition Solastalgia a voyagé en mai dernier à la Bibliothèque Jacqueline-De Repentigny, à Montréal. En novembre prochain, Ge L'Heureux participera à la grande foire annuelle Expozine avec son projet collaboratif « Toutes sortes de ».

Ge L’Heureux travaille présentement dans son studio-appartement dans le quartier Villeray à Montréal.