Démarche artistique

Ge L’Heureux est une artiste multidisciplinaire diplômée en beaux-arts de l’Université Concordia. Sa pratique artistique, essentiellement bidimensionnelle, s’inscrit dans le concept de Slow Art, mouvement revendiquant des valeurs esthétiques écologiques. Entre les médiums traditionnels et les arts numériques, elle questionne la course folle dans laquelle chaque humain est engagé. L'évolution de la biodiversité, l'éco-anxiété et l’habitat sont des thèmes récurrents dans son travail.

Accordant une place importante aux détails, Ge L’Heureux travaille les formes et la notion de répétition. Elle marque le temps par l’écriture, transpose ses réflexions par le dessin et la peinture. Ses compositions évoquent une galerie d’environnements imaginaires aux couleurs éloquentes, où les éléments de la nature prennent une configuration singulière. Ce jeu de réorganisation picturale inattendu fait naître diverses illustrations abréviatives, intrigantes, à l’image de son univers excentrique. L’abstraction de ses œuvres se veut un moyen de révéler, de démasquer, en toute préciosité.


Art écologique
Ge L’Heureux s’intéresse à la manière dont elle peut se tourner vers un mode de production plus respectueux de son environnement, en éliminant toute dépendance aux grands fournisseurs et en adaptant sa pratique artistique en fonction des matériaux qui sont disponibles localement, au moment de la création. Ainsi, les médiums qu’elle utilise sont majoritairement fabriqués maison, à partir de matières premières obtenues de manière éthique. Cette démarche permet une prise de conscience envers la provenance des matériaux, ainsi que la compréhension de leur valeur et de leur impact, rétablissant un lien étroit avec la nature.
Pour en savoir plus sur l'évolution récente de sa démarche artistique vers l'art écologique, c'est ici.